DU QUEBEC DANS L’ASSIETTE

La mixité culturelle de Montreal permet un véritable tour du monde culinaire à qui veut bien sortir des sentiers battus! Biensûr la ville a ses spécialités, ses figures gourmandes que nous n’avons pas eu de mal à adopter.

Difficile de commencer par autre chose que : la Poutine.
Ici, plus qu’un plat, c’est une institution! Un mélange de frites, de fromage en grain, le tout recouvert d’une sauce brune, bref le meilleur moyen de faire pâlir n’importe quel nutritionniste.
La première Poutine qui arrive devant soi laisse perplexe: est-ce le coup de génie d’un chef farfelu? Ou la pire catastrophe culinaire jamais connue?
De notre point de vue, le coup de génie est la bonne solution! Le première fourchette nous explique pour quoi à -20°, les gens font la queue pour déguster ce plat convivial et réconfortant.

La poutine (Restaurant La Banquise)

La poutine (Restaurant La Banquise)

Notre coup de cœur est sans nul doute : le bagel.
Ce petit pain rond, fait à la main et cuit au feu de bois, nous a rapidement consolé de l’absence de baguette au petit déjeuner. Accompagné de sucré ou salé, le plus souvent au pavot ou au sésame, cette spécialité juive se déguste à toutes heures. Rien de mieux que d’aller les acheter à la sortie du four chez Fairmont ou Saint-Viateur, les deux boulangeries leaders situées dans le quartier du Mile-end.

St Viateur Bagel

St Viateur Bagel

Fairmont Bagel

Fairmont Bagel

N’oublions pas que nous sommes sur le continent nord américain. So, à Montreal, on pratique la culture du brunch. Sortez le samedi soir, faites une loooongue grasse matinée le dimanche, combinez ensemble le breakfast et le lunch, et le brunch devient un indispensable d’une fin de semaine réussie!
Ici, il est souvent composé d’oeufs sous toutes leurs formes (on les aime à la bénédictine), bacon, cretons (sorte de rillettes), fruits, pommes de terre, gaufres, brioches perdues ou encore pancakes évidemment arrosées de sirop d’érable!

Les jus de fruits accompagnent le brunch

Les jus de fruits accompagnent le brunch

Le brunch du dimanche (L’Avenue)

Le brunch du dimanche (L’Avenue)

LA pancake au sirop d’érable

LA pancake au sirop d’érable

Accompagnement version alcoolisé du brunch : le Bloody Caesar (à base de jus de tomate et vodka entre autre)

Accompagnement version alcoolisé du brunch : le Bloody Caesar (à base de jus de tomate et vodka entre autre)

Contrairement, aux trois premières, cette autre spécialité nous a moins séduite mais on se devait de la goûter et d’en parler! La smocked-meat ou viande fumée fait partie des figures incontournables de la table montréalaise. Poussez la porte du restaurant Schwartz’s (après une fil d’attente), remarquez les tables toutes occupées, le comptoir bondé et admirez les articles de journaux du monde entier et le photos des personnalités venues y manger : vous comprendrez alors que vous êtes dans le sanctuaire montréalais de la smocked-meat.
De notre opinion, la viande est vraiment bonne mais il manque ce petit quelque chose pour rendre cette spécialité incroyable. Cela dit, l’endroit à lui seul et son ambiance particulière vaut la peine de s’y rendre.

Smocked-meat chez Schwartz’s

Smocked-meat chez Schwartz’s

Un bon repas ne se fait pas sans breuvage! Même si le vin a un succès non négligeable (il s’en vendrait plus que de bière), impossible de ne pas remarquer l’engouement des montréalais pour la bière. Les microbrasseries (artisanales) se trouvent par dizaines, et les rayons de l’épicerie proposent une variété de bière à faire tourner les têtes. Elles répondent souvent à des noms originaux tels que Belle gueule, Maudite, Fin du monde ou Terrible.
Un mondial de la bière se tient même chaque année dans la ville, voilà de quoi concurrencer un certain Oktoberfest… on attend de voir!

du-quebec-dans-assiette-enela-09

du-quebec-dans-assiette-enela-10

du-quebec-dans-assiette-enela-11

On espère que cette article aura réveillé vos papilles. De notre côté, il nous reste beaucoup de spécialité à déguster (sans trop de difficulté…). La suite au prochain épisode! En attendant, on n’oublie pas d’où on vient…

Accompagnement pour un Noël réussi outre-atlantique

Accompagnement pour un Noël réussi outre-atlantique

A suivre…

Marie et Stéphane

Journal ENELA

L'auteur n'a pas encore ajouté d'information à son profil.

Laissez un commentaire

Catégories

Abonnez-vous à notre newsletter